Equilibre acido-basique

Equilibre acido-basique

Equilibre entre le corps et esprit.

Je ne peux pas dissocier le corps de l'esprit et vous parler uniquement de l'acidité du corps. Il est primordial de prendre conscience que nos pensées, notre état d'être est le premier vecteur de l'acidification par les pensées négatives, la négativité, les lamentations, la pression qui produisent le stress. Je vous transmets mon expérience : 

A 30 ans j’étais tout le temps à fond, je faisais des centaines de choses dans une même journée, j'invitais beaucoup et j'étais dans des excès (mais ni plus ni moins que mon entourage, je pensais que c'était une vie normale). J'avais des soucis de santé, lumbagos à répétition (discopathie dégénérative), mucosités matinales, rhinites, migraine hebdomadaire (pendant 5 ans), fatigue, douleurs articulaires qui me faisaient courir chez divers spécialistes (mais ni plus ni moins que mon entourage...). Un accident de la vie m'a coupé de mon insouciance pour me réveiller et prendre ma vie en main, j'ai cherché dans diverses directions (lectures, spiritualité, religions...), le seul repère mais meilleur conseil que l'on m'ait donné :" écoute ton coeur avant de choisir, d'accepter une proposition" ce que j'ai fait jusqu'à trouver des stages sur les énergies et fonctionnements humains où je me sentais en paix, où je pouvais tout exprimer et comprendre la vie. J'utilise toujours cette méthode et elle se révèle toujours aussi efficace.

A 37 ans par instinct grâce aux stages de développement personnel, j'ai suivi des études de naturopathie et diverses formations en médecines douces. J'ai dévoré de nombreuses lectures, suivi des conférences autour du bien-être. J’ai testé pendant des années une multitude de nouvelles denrées alimentaires, super aliments, compléments, expérimenté des jeûnes, procédé à des changements alimentaires à cause d’intolérances (lactose, gluten, levures). J'ai changé de métier et de secteur d'activité, je travaille en tant que thérapeute dans des magasins biologiques. Je rencontre des laboratoires avec de super produits les uns mieux que les autres, alors je teste, je conseille et surtout j'ai le retour des utilisateurs. Je continue mes nettoyages énergétiques, mes introspections (observation de la conscience par elle-même), de confiance en lâcher-prise j'ose aller vers l'inconnu.

Et me voilà à 50 ans remplie d'énergie, de bien-être, de paix et de gratitude pour tout ce que j'ai, pour tout ces partages et pour tout l'Amour que je reçois.

Pressez-vous de vous prendre en main, pas de stress lentement. Offrez-vous un temps de lecture, je vous accompagne :

Ne traiter que les symptômes oblige le malade à courir d’un spécialiste à un autre : chez le dermatologue pour les eczémas, chez le rhumatologue pour les articulations douloureuses, chez le dentiste pour les gencives et les caries…alors que j’ai une très très bonne nouvelle à partager avec vous : avec un traitement de fond unique, la désacidification du terrain, vous pouvez agir sur la racine du mal de l’ensemble des troubles et en stopper la majorité.

Pourquoi le corps est acide ? (cf : livre « gérer son équilibre acido-basique »

L’alimentation la plus répandue est principalement composée d’aliments acides ou acidifiants (protéines, céréales, sucres). Les aliments basiques comme les légumes, sont consommés en toute petite quantité. Les bases qu’ils contiennent ne suffisent donc pas pour neutraliser les acides excédentaires. Sans compter la consommation d’excitants, comme le tabac, le café, le thé et l’alcool qui ont pris des proportions énormes. Le stress, la nervosité, le bruit, le manque de temps…sont généralisés de nos jours et contribuent aussi à augmenter l’acidification du terrain par les dérèglements et perturbations métaboliques qu’ils engendrent.

Toute personne qui s’acidifie se déminéralise inévitablement, puisque le corps doit céder des minéraux basiques pour neutraliser les acides. La déminéralisation peut être importante et toucher n’importe quel organe car des minéraux basiques se trouvent dans tous les tissus. Les troubles de déminéralisation les plus connus touchent le squelette et les dents. Les os se décalcifient, perdent de leur densité (ostéoporose), s’enflamment au niveau des articulations (rhumatismes et arthrose), rongent les disques intervertébraux (sciatique, dégénérescence). Les cheveux s’affaiblissent, se ternissent et tombent abondamment, les ongles se dédoublent et cassent, la peau se dessèche, se fissure ou se crevasse, les gencives se déforment, deviennent sensibles et saignent… etc.

L’acidification conduit à une grande fatigue, qui se manifeste même en dehors de tout effort. Nerveusement, la personne est sensible et irritable, elle dort mal. La nocivité des acides sur les nerfs s’explique facilement puisque les minéraux, comme le magnésium, le calcium et le potassium dont le système nerveux a besoin pour fonctionner correctement, sont justement des minéraux alcalins que l’organisme prélève pour neutraliser les acides.

Quant au système immunitaire, il s’affaiblit aussi et les infections récidivantes des voies respiratoires (rhume, laryngite, grippe, bronchite) ou urinaire (cystite) apparaissent avec une fréquence désespérante.

Aujourd’hui, l’exercice physique, qui pourrait jouer un rôle important pour maintenir l’équilibre acido-basique, est le plus souvent pratiqué soit de manière excessive, soit de manière insuffisante (sédentarité). Dans les deux cas il en résulte une acidification du terrain.

De tous ces facteurs d’acidification, le plus important est sans aucun doute l’alimentation. Ainsi, la plupart des gens souffrant d’acidose pourraient être soignés uniquement par une forte réduction de leur consommation d’acides et une augmentation des aliments basiques.

Rappelez-vous tout doit être en équilibre pour vivre dans un état de bien-être.

Il existe cependant une catégorie spéciale de personnes qui  n’est pas seulement malade à cause d’un mode de vie inadéquat et d’un apport excessif d’acides, mais qui, en plus, souffre d’une faiblesse métabolique face aux acides.

Lorsque l’on parle de faiblesse métabolique face aux acides, il s’agit avant tout des acides faibles. Ils sont normalement faciles à oxyder et leur élimination par les poumons, sous forme de vapeur d’eau et de gaz carbonique, rend disponibles les bases fortes auxquelles ils étaient liés. Généralement, les aliments riches en acides faibles, tels les fruits, le petit-lait, le yogourt, le vinaigre, apportent une foule de bases à l’organisme. Mais cela n’est vrai qu’en général, puisqu’il existe  une catégorie de gens qui oxyde mal les acides faibles. Selon l’organisme dans lequel il pénètre, un même aliment peut avoir un effet différent, ce qui explique pourquoi certains thérapeutes affirment par exemple, que le citron est alcalinisant, alors que d’autres prétendent avec tout autant de bonne foi, qu’il est acidifiant. Tous deux ont raison. La seule erreur est qu’ils ne précisent pas si l’organisme qui le reçoit est atteint ou non d’une faiblesse métabolique face aux acides.

Test de dépistage du terrain acide

Le test du pH urinaire est simple à effectuer et donne  des informations très intéressantes  sur l’état d’acidification du terrain. Il consiste à mesurer le pH de l’urine avec  du papier tournesol. (taper papier dans la barre de recherche, page accueil)

equilibre-acido-basique-instinct-nature.com