Comprendre le sans gluten, le sucre et le diabète

Comprendre le sans gluten, le sucre et le diabète

D'après une étude de 60 Millions de consommateurs :  remplacer les produits "industriels" classiques  (gâteaux, viennoiserie, pâte à tarte, pain de mie, pizza etc.) par les mêmes produits sans gluten, c'est prendre le problème de la nutrition à l'envers, comme on a pu le faire pendant des années avec les produits light. Effectivement, les industriels suppriment le gluten pour mettre à la place du sucre, des épaississants, des acidifiants etc. Pas étonnant que leurs produits sans gluten y compris pour le petit-déjeuner, soient désastreux. 

Préférez des produits non transformés avec ou sans gluten ; riz demi-complet, sarrasin, patate douce, châtaignes, millet, amarante, légumineuses (lentilles, haricots routes ou blancs, poids chiches en petites quantités pour une meilleure digestion).

Le petit déjeuner par exemple doit être riche en protéines. Moins de glucides et plus de protéines augmentent l'énergie, diminuent la sensation de faim au cours de la journée, sans pour autant augmenter le nombre de calories absorbées pendant la journée.

De plus remplacer les glucides par de bonnes graisses réduit encore la hausse de la glycémie (taux de sucre dans le sang) et accroît la sensation de satiété, réduisant les fringales et donc le grignotage pendant la journée.

Un bon petit déjeuner (ou déjeuner si vous ne déjeunez pas) doit contenir un apport conséquent de protéines et de bonnes graisses. Il est recommandé d'y incorporer des aliments comme des oeufs, omelette, avocat, sardines, tranche de jambon, olives, fromage de brebis, noix, amandes et autres fruits à coque, ou encore des crudités avec de la vinaigrette.

Combien de personnes prennent encore un petit déjeuner composé de pain blanc, de viennoiseries et de céréales ? Des encas faits de biscuits, barres chocolatées ? Des repas entiers de pâtes, de riz, pizzas, et pommes de terre ?

La France est devenue un pays producteur de diabétiques, avec quelques 3.5 millions de personnes concernées. C'est à dire avec un risque cardiovasculaire 15 avant les personnes non diabétiques. Avec un risque accru de problèmes nerveux, d'insuffisance rénale, d'impuissance, de cécité. 

Il faut en finir avec le mythe du diabète irréversible : de nombreuses études montrent au contraire qu'on peut en guérir en changeant de régime alimentaire.

FAITES-LE TOUT DE SUITE !

Première chose à faire : supprimez de votre alimentation les aliments riches en amidon. Concrètement il s'agit d'un régime sans produits céréalier (pains, biscottes, viennoiseries, pizza, pâtes, riz etc...), remplacés par des légumes, des fruits (banane et raisin avec parcimonie car leur charge glycémique est élevée), les noix. Les légumes aident à réduire la glycémie et combattent le stress oxydant, souvent élevé ; c'est notamment le cas des brocolis.

Cuisinez avec de la cannelle, des graines de fenugrec, du piment de Cayenne, du vinaigre de cidre, de l'ail.

Augmentez votre apport de chrome, essentiels pour prévenir l'intolérance au glucose. Les levures, le foie, le jaune d'oeuf, le poivre, le thym ou encore les feuilles de myrtilles en sont de bonnes sources alimentaires. 

Le thé vert est un très bon antioxydant. Pour pallier le manque probable en vitamines C,E, en sélénium, zinc et caroténoïdes, flavonoïdes, consommez des fruits et légumes : brocoli, citron, kiwi, luzerne, persil, huile de germe de blé, algues aubergine, betterave rouge, ananas.

Le Gymnema sylvestris

Cette plante est utilisée par la médecine ayurvédique : elle calme l'appétit et facilité la perte de poids, elle anesthésie le goût du sucre et vous aide à vous libérer de la saveur sucré. Comptez 18 mois de supplémentation avec 400 mg de gymnema pour amélioration du contrôle de la glycémie et la stimulation des cellules du pancréas productrices d'insuline.